Gestation et adoption

  Le lapin 

  Tête de lion 

  Nain Néerlandais
  Bélier Nain  
  Lapin à chair
  Le cochon d'inde
  Péruvien 
 Garantie 
 Album photos
 Liens
 Nouveautés
 E-mail
 Coordonnées
 Accueil 

 FORUM  
 LIVRE D'OR  

 


Top Site Éleveurs Rongeurs et Petits Animaux

 
Top Site Éleveurs Petits Animaux

L'anatomie du lapin est très particulière dû à une sélection naturelle.  Comme le lapin est une proie, il doit être attentif à tout ce qui l'entoure.  Il doit aussi est capable de se sauver très rapidement, d'où sa légèreté et la puissance de ses pattes.

 LE SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE

Le squelette du lapin représente que 8% de son poids ce qui est très peu si on le compare à un chat qui est de 13%.  Ces petits os font en sorte qu'il est léger et laisse la place à sa musculature très développée et puissante.  Cette combinaison lui permet de se déplacer rapidement d'un endroit dangereux.  Malheureusement, ces muscles peuvent être la cause de blessures lorsqu'il essaie de se libérer de votre étreinte. En contractant violemment ses muscles du dos et des cuisses, il peut se casser les os de la colonne ou des pattes.  C'est pourquoi il faut toujours faire attention lorsque l'on manipule un lapin.  Souvenez vous que le lapin n'aime pas être dans les airs, prenez-le de façon à ce qu'il se sente en sécurité.  S'il panique, déposer le parterre, calmer le et réessayer de nouveau.  Avec ses griffes et la puissance de ses muscles, il lui est très facile de vous griffer en essayant de se libérer.

Le dessous des pattes du lapins sont couvert de poils ce qui leurs donne l'aspect d'une raquette ce qu'il l'aide à se déplacer sur la neige.

 LES SENS 

La vue

Les yeux du lapin sont situés latéralement de chacun des côtés du crâne ce qui lui donne une vision de 190 degrés pour chacun des globes oculaires.  Ceci lui permet de voir venir les prédateurs et de se sauver rapidement (sensiblement comme le cheval).

La vue du lapin est excellente et il semblerait qu'il soit capable de différencier le bleu et le vert.

La pupille du lapin a la capacité de se dilaté très rapidement.  La sensibilité du lapin à la lumière est huit fois plus importante que celle de l'humain.  Dans la pénombre, il vous verra bien avant que vous ne l'aperceviez.

Le toucher

Puisque le lapin ne voit pas devant son nez, ses lèvres et ses vibrisses jouent un rôle très important dans la transmission des sensations tactiles.

L'ouïe

L'ouïe du lapin est très sensible et ses grandes oreilles lui permettre d'entendre et de localiser les moindres sons.  Par temps chaud, les vaisseaux sanguin se dilatent et évacuent la chaleur.  Par temps froid, c'est l'inverse, les vaisseaux se contractent et contribus à garder la chaleur corporelle.

L'odorat

 

à suivre ...